1.600.000 clients satisfaits
Accueil > Actus & Conseils > Presse > CORONAVIRUS : Le vrai du faux !

CORONAVIRUS : Le vrai du faux !

02/03/2020

Depuis l’apparition du nouveau virus les nouvelles vont vite mais ne sont pas toujours vraies. Notre équipe de pharmaciens vous aide à faire le point sur la situation et discerner le vrai du faux ! 

Vrai ou faux ?

  1. Je présente directement les symptômes : Faux

Actuellement on estime la période d’incubation (temps qui s’écoule entre l’infection et l’apparition des symptômes) entre 1 et 14 jours.

  1. Je suis obligé de porter un masque : Faux
    • A titre préventif, le port du masque par les personnes non-malades ne fait pas partie des mesures recommandées, son efficacité n’est d’ailleurs pas démontrée.
      • Néanmoins, le port du masque est conseillé pour les personnes présentant des symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, éternuements, difficultés respiratoires, …), afin d’éviter la transmission. (et pour les personnes s’occupant d’une autre personne présumée infectée).
      • Seul, le port d’un masque ne suffit pas à empêcher les infections. Il doit être associé aux mesures d’hygiène, notamment le lavage correct des mains avec une solution hydroalcoolique ou avec de l’eau et du savon.
      • Il est également recommandé aux personnes de retour de Chine (Chine continentale, Hong Kong, Macao), de Singapour, de Corée du Sud, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie, de porter un masque chirurgical pendant les 14 jours suivant leur date de retour lorsqu’elles sont en face à face avec d’autres personnes ou quand elles sortent.
  1. Je peux garder le même masque toute la semaine : Faux
    • Les masques chirurgicaux et respiratoires peuvent être utilisés au maximum 8h.
  1. Je suis vacciné pour la grippe donc je suis entièrement protégé : Faux
    • Les vaccins contre la grippe ou contre la pneumonie ne protègent pas contre le coronavirus. Le virus est différent, il nécessite donc un vaccin qui lui est propre.
  1. Puisque c’est comme ça, je vais finir la boite d’antibiotiques qui se trouve chez moi et tout ira mieux : Faux
    • Les antibiotiques n’agissent pas contre les virus, mais uniquement contre les bactéries.
    • Vous ne devez donc pas utiliser d’antibiotiques comme moyen de traitement ou de prévention.
  1. Je peux recevoir un colis provenant de Chine sans danger : Vrai
    • Le risque d’être infecté par le coronavirus en touchant un objet, tel que lettre et colis, est très faible. Les coronavirus ne survivent effectivement que quelques heures sur des surfaces inertes sèches. Si vous attendez un colis en provenance de Chine, pas de panique !
  1. Le nouveau coronavirus peut se projeter à une dizaine de mètres d’une personne qui tousse ou éternue : Faux
    • Les gouttelettes respiratoires (lors d’une toux ou d’un éternuement, les gouttelettes de salive ou de sécrétions nasales) ne se projettent qu’à environ 1 mètre d’une personne lorsqu’elle tousse ou éternue.
    • Lorsqu’une personne infectée par le virus tousse ou éternue, elle projette de petites gouttelettes qui peuvent contenir le virus. Il est donc conseillé de maintenir une distance d’un mètre avec les personnes malades.

 

  1. Il existe un médicament spécifique contre le coronavirus : Faux
    • A ce jour, aucun traitement spécifique n’a été identifié pour prévenir ou traiter  l’infection par ce virus.
    • Cependant, les personnes infectées doivent recevoir des soins appropriés pour soulager et traiter les symptômes.
  1. Je dois me rendre chez mon médecin ou à l’hôpital si je pense être contaminé par le coronavirus : Faux
    • Vous devez contacter par téléphone votre médecin ou l’hôpital mais ne pas vous rendre sur place. Cela favoriserait une éventuelle transmission du virus aux personnes présentes dans les salles d’attente ou au personnel soignant.

Bonnes pratiques :

Afin d’éviter toute contamination, il est recommandé de respecter plusieurs règles d’hygiène personnelle :

  1. Evitez les contacts avec des personnes malades :
    • Il est conseillé de maintenir une distance d’au moins 1 mètre avec les personnes de votre entourage, surtout si elles toussent, éternuent ou font de la fièvre.
  1. Lavez-vous régulièrement les mains avec une solution hydroalcoolique ou avec de l’eau ET du savon :
    • Les savons et solutions hydroalcooliques permettent d'éviter la contamination.
  1. Evitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche :
    • Comme pour toute autre contamination, vos mains sont susceptibles d’être en contact avec certains virus. Il est donc important d’éviter tout contact avec vos muqueuses.
  1. Couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir jetable ou avec votre coude lorsque vous toussez ou éternuez. Abstenez-vous de cracher.

 

  1. Utilisez de préférence des mouchoirs en papiers jetables (à usage unique) et jetez-les après chaque utilisation dans des poubelles ayant un couvercle.
    • Le mouchoir en tissu, gardé dans la poche, favorise la contamination (d’autres objets sont présents dans vos poches : clés, téléphone portable, …).
    • Le plus important est de se laver correctement les mains après s’être mouché ou après avoir touché votre mouchoir en tissu.
  1. En cas de fièvre, toux ou difficultés respiratoires, appelez votre médecin traitant sans tarder. Précisez-lui si vous avez voyagé dernièrement ainsi que si vous avez été en contact étroit avec une personne ayant récemment voyagé.
    • Restez chez vous et ne vous rendez pas dans sa salle d’attente afin d’éviter la contamination d’autres personnes.
  1. A titre de précaution, il est déconseillé de voyager sauf raison impérative. Si cependant, vous devez vous rendre dans une zone touchée par le virus, il est recommandé :
    • d’éviter tout contact avec des animaux, vivants ou morts ;
    • d’éviter de se rendre sur les marchés où sont vendus des animaux vivants ou morts ;
    • d’éviter tout contact rapproché avec des personnes souffrant d’infection - respiratoire aiguë ;
    • de ne pas manger de viande non ou peu cuite ;
    • de se laver régulièrement les mains avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions hydro-alcooliques.

Pour réaliser vous-même votre gel hydroalcoolique, vous aurez besoin de :

  • 25 gr de gel d’aloe vera
  • 20 ml d’alcool à 70°
  • 6 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara
  • 6 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree
  • 6 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus radié
  • Un flacon pompe d’une contenance d’au moins 60 mL

Prenez un bol ou un mortier parfaitement propre.

Ajoutez-y les huiles essentielles et l’alcool.

Incorporez ensuite progressivement le gel d’aloe vera.

Mélangez jusqu’à ce que vous obteniez un gel bien homogène.
Et voilà, le tour est joué.

Ce gel a une durée de conservation limitée (entre 7 à 15 jours). 

Plus d'information ici: 

 

Produits recommandés
Annuler