Ipraalox 20mg Comprimés 14

de PHICTAL

traitement des symptômes du reflux gastro-œsophagien

Ajouter à mes Favoris
14,91 
Produit temporairement indisponible
Nous vous contacterons par e-mail quand cet article sera de retour en stock.
Veuillez indiquer une adresse e-mail valide
Votre demande a été enregistrée
Propriétés :
Ipraalox contient une substance active, le pantoprazole, qui réduit la quantité d’acide produite dans l’estomac en bloquant la « pompe à protons ».
Ipraalox est utilisé pour le traitement à court terme des symptômes du reflux gastro-œsophagien (par exemple brûlures d’estomac, régurgitation acide) chez l’adulte.

Le reflux gastro-œsophagien est la remontée d’acide de l’estomac dans l’œsophage, qui peut devenir inflammatoire et douloureux. Cette situation peut provoquer des symptômes tels une sensation de brûlure dans la poitrine remontant jusqu’à la gorge (pyrosis) et un goût aigre dans la bouche (régurgitation acide).

Le reflux acide et les brûlures d’estomac peuvent disparaître après un jour de traitement par Ipraalox. Toutefois ce médicament n’est pas destiné à apporter un soulagement immédiat.
Il peut s’avérer nécessaire de poursuivre le traitement pendant 2 ou 3 jours consécutifs pour l’amélioration des symptômes.

Indications :
Pour le traitement à court terme des symptômes du reflux gastro-œsophagien
Adultes
Pour réduire la quantité d’acide produite dans l’estomac en bloquant la « pompe à protons »
Destiné à apporter un soulagement immédiat

Contre-indications :
Ne prenez jamais Ipraalox 20 mg, comprimé gastro-résistant :
- Si vous êtes allergique au pantoprazole, aux arachides, au soja ou à tout autre composant de ce médicament.
- Si vous prenez des inhibiteurs de la protéase du VIH tels que l’atazanavir, le nelfinavir (destinés au traitement de l’infection par le VIH.
- En raison d’un manque de données de tolérance pour cette population, Ipraalox ne doit pas être administré aux enfants ou aux adolescents de moins de 18 ans.
- Vous ne devez pas prendre ce médicament si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Ingrédients :
La substance active est le pantoprazole.
Les autres composants sont :
Noyau :
Maltitol (E 965), crospovidone type B, carmellose sodique, carbonate de sodium anhydre, stéarate de calcium
Enrobage :
Alcool polyvinylique, talc, dioxyde de titane (E171), macrogol 3350, lécithine de soja, oxyde de fer jaune (E172), carbonate de sodium anhydre, copolymère d’acide méthacrylique et d’acrylate d’éthyle (1 : 1) contenant polysorbate 80 et laurysulfate de sodium, citrate de triéthyle

Ingrédients actifs :
Chaque comprimé contient 20 mg de pantoprazole (sous forme de pantoprazole sodique sesquihydraté).

Conseils d’utilisation :
La dose recommandée est d’un comprimé par jour. Ne dépassez pas cette dose recommandée de 20 mg de pantoprazole par jour.
Vous devez prendre ce médicament pendant au moins 2 ou 3 jours consécutifs. Arrêtez de prendre Ipraalox quand vous ne ressentez plus aucun symptôme.
Les remontées acides et les brûlures d’estomac peuvent disparaître après un seul jour de traitement par Ipraalox. Toutefois ce médicament n’est pas destiné à apporter un soulagement immédiat.
Si vos symptômes persistent après 2 semaines de traitement continu, consultez votre médecin.
Vous ne devez pas prendre Ipraalox comprimés pendant plus de 4 semaines sans consulter un médecin.
Prenez le comprimé avant un repas à la même heure chaque jour. Avalez le comprimé entier avec un verre d’eau. Ne pas croquer ni écraser le comprimé.

Précautions d’emploi :
Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant de prendre Ipraalox :
- Si vous avez des troubles du foie ou une jaunisse (ictère, jaunissement de la peau ou des yeux).
- Si vous avez pris en continu un traitement pour brûlures d’estomac ou indigestion pendant 4 semaines ou plus.
- Si vous avez plus de 55 ans et prenez quotidiennement un médicament pour l’indigestion délivré sans ordonnance.
- Si vous avez plus de 55 ans et avez des symptômes du reflux gastro-œsophagien apparaissant pour la première fois ou s’étant modifiés récemment.
- Si vous avez des antécédents d’ulcère gastrique ou subi une opération de l’estomac.
- Si vous consultez régulièrement votre médecin en raison de troubles ou d’une maladie graves.
- Si vous devez faire une endoscopie ou un test respiratoire à l’urée.
- S'il vous est déjà arrivé de développer une réaction cutanée après un traitement par un médicament similaire à Ipraalox réduisant l'acide gastrique.
- Si vous devez faire un examen sanguin spécifique (chromogranine A).
- Si vous prenez des inhibiteurs de la protéase du VIH tels que l’atazanavir, le nelfinavir (destinés au traitement de l’infection par le VIH) avant toute association avec du pantoprazole, demandez conseil à votre médecin.

Ne prenez pas ce médicament pendant plus de 4 semaines sans consulter votre médecin. Si vos symptômes de reflux (brûlures d’estomac ou régurgitations acides) persistent pendant plus de 2 semaines, consultez votre médecin afin qu’il détermine la nécessité d’une prise prolongée de ce médicament.

La prise d’Ipraalox pendant des périodes prolongées peut comporter des risques supplémentaires, notamment :
Diminution de l’absorption de la vitamine B12 ou déficit en vitamine B12 si vos réserves sont déjà diminuées.
Fracture de la hanche, du poignet ou des vertèbres, en particulier si vous souffrez d’ostéoporose ou si vous prenez des corticostéroïdes (qui peuvent augmenter le risque d’ostéoporose).
Diminution des taux de magnésium dans votre sang (symptômes potentiels : fatigue, contractions musculaires involontaires, désorientation, convulsions, sensations vertigineuses, accélération du rythme cardiaque)
Des taux bas de magnésium peuvent également entrainer une diminution des taux de potassium ou de calcium dans le sang. Si vous prenez ce médicament depuis plus de 4 semaines, parlez-en à votre médecin. Il pourra décider de pratiquer des analyses de sang à intervalles réguliers pour surveiller votre taux de magnésium.

Consultez immédiatement votre médecin avant ou après avoir pris Ipraalox si vous notez l’un des symptômes suivants, qui pourrait être un signe d’une autre maladie plus grave :
- Perte de poids non intentionnelle (non liée à un régime alimentaire ou à un programme d’exercices physiques)
Vomissements, particulièrement si répétés
Vomissements de sang, apparaissant sous l’aspect de grains de café sombres
Sang dans les selles, qui peuvent être noires ou goudronneuses
Difficulté ou douleur à la déglutition
Pâleur et faiblesse (anémie)
Douleur dans la poitrine
Maux d’estomac
Diarrhée sévère et/ ou persistante, car la prise de ce médicament a été associée à une légère augmentation des diarrhées infectieuses

En cas d’analyse de sang, prévenez votre médecin que vous prenez Ipraalox.
Les remontées acides et les brûlures d’estomac peuvent disparaître après un jour de traitement par Ipraalox. Toutefois ce médicament n’est pas destiné à apporter un soulagement immédiat. Vous ne devez pas le prendre à titre préventif.
Si vous souffrez de brûlures d’estomac ou d’indigestions répétées et persistantes, un suivi médical régulier est préconisé.
Si vous développez une éruption cutanée, en particulier au niveau des zones exposées au soleil, consultez votre médecin dès que possible, car vous devrez peut-être arrêter votre traitement par Ipraalox.
N'oubliez pas de mentionner également tout autre effet néfaste, comme une douleur dans vos articulations.

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.
Ipraalox peut modifier l’efficacité d’autres médicaments. Consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un médicament contenant l’une des substances actives suivantes :
Inhibiteurs de la protéase du VIH tels que l’atazanavir, le nelfinavir (utilisés dans le traitement de l’infection par le VIH). Vous ne devez pas prendre Ipraalox si vous prenez des inhibiteurs de la protéase du VIH.
Ketocon. (utilisé dans le traitement des mycoses)
Warfarine et phenprocoumone (utilisé pour réduire la coagulation du sang et éviter la formation de caillots). Des analyses de sang supplémentaires peuvent être nécessaires.
Méthotrexate (utilisé dans le traitement de certains types de cancers, certaines formes de psoriasis sévères et dans la polyarthrite rhumatoïde), si vous prenez du méthotrexate, votre médecin peut arrêter temporairement votre traitement par Ipraalox car le pantoprazole peut augmenter le taux de méthotrexate dans le sang.
Ne prenez pas Ipraalox avec d’autres médicaments limitant le taux d’acidité produit par l’estomac, tels qu’un autre inhibiteur de la pompe à protons (oméprazole, lansoprazole ou rabéprazole) ou un anti-H2 (par exemple ranitidine, famotidine).
Vous pouvez cependant prendre Ipraalox avec un anti-acide (par exemple magaldrate, acide alginique, bicarbonate de sodium, hydroxyde d’aluminium, carbonate de magnésium ou association de ces substances) si nécessaire.

Si vous ressentez des effets indésirables tels des vertiges ou une vision floue, vous ne devez pas conduire de véhicule ni utiliser de machine.
Si votre médecin vous a informé(e) d’une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament.
Ipraalox contient de la lécithine de soja. Si vous êtes allergique à l’arachide ou au soja, ne prenez pas ce médicament.
Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par comprimé gastro-résistant. C’est-à-dire qu’il est essentiellement « sans sodium ».

Si vous avez pris plus d’Ipraalox 20 mg, comprimé gastro-résistant que vous n’auriez dû, consultez votre médecin ou pharmacien si vous avez pris plus que la dose recommandée.
Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose oubliée. Prenez un comprimé le lendemain à l’heure habituelle.
Comme tous les médicaments, Ipraalox peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.
N’utiliser pas ce médicament après la date de péremption mentionnée sur la boîte, la plaquette ou le flacon. La date d’expiration fait référence au dernier jour de ce mois.
Pour les comprimés conditionnés en flacon, Ipraalox doit être utilisé dans les 3 mois après la première ouverture du flacon.
Pas de précautions particulières de conservation.
Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

Présentation :
14 compriméss
Caractéristiques :
Marque PHICTAL
Catégorie Médicaments anti acidité gastrique - Digestion difficile, Pastilles anti acide et digestion difficile
Prix 14,91 
Poids 16 gr
Ceci est un médicament, pas d'utilisation prolongée sans avis médical, garder hors de portée des enfants, lire attentivement la notice. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Si des Effets indésirables surviennent, prenez contact avec votre médecin.