Ergyphilus Intima 60 Gélules

de Nutergia
Ergyphilus Intima 60 Gélules
Bonus Fidélité
0,11  €
23,89
-8%
Avantage
i
21,98 
(
0,37 
/pièce
)
+
 
Produit temporairement indisponible
Nous vous contacterons par e-mail quand cet article sera de retour en stock.
Veuillez indiquer une adresse e-mail valide
 
Votre demande a été enregistrée
En stock !
Pour la France
(livraison en point relais OU livraison à domicile, au bureau, etc.)
Chez vous en 48-72h (ou en 48h en point relais)
Ce produit ou médicament est en stock. Newpharma garantit que plus de 90% des commandes (passées avant 12h les jours ouvrables) sont livrées dans les 48-72h (ouvrables).
Chez vous en 3-4 jours (ou en 72h en point relais) Ce produit ou médicament est en stock dans un dépôt de grossiste livrant moins fréquemment Newpharma. Le délai de livraison habituel est donc légèrement rallongé.
Chez vous en 4-5 jours (ou en 4 jours en point relais) Ce produit ou médicament est en stock dans un dépôt de grossiste livrant moins fréquemment Newpharma. Le délai de livraison habituel est donc rallongé.
Chez vous en 8-9 jours (ou en 8 jours en point relais) Ce produit doit être commandé chez le fabricant. Le délai de livraison habituel est donc rallongé de maximum 1 semaine.
Livraison gratuite dès 2 produits achetés

Payez en 3x sans frais (dès 85 € d’achats)

Carte de fidélité Nutergia
Encore 10 produits Nutergia dans votre panier et recevez un cadeau Nutergia au choix ?
Expire le 13/10/2023
Votre carte de fidélité Nutergia

Nutergia récompense votre fidélité à partir de 10 produits achetés de sa marque sur Newpharma.

Encore 10 produits Nutergia dans votre panier et recevez un cadeau Nutergia au choix
Expire le 13/10/2023

Nutergia vous permet de choisir l'un de ces 3 produits cadeaux dans votre panier dès que vous avez complété votre carte de fidélité :

Bon à savoir : Nutergia n'est pas la seule marque à proposer une carte de fidélité chez Newpharma!

Voir toutes vos cartes de fidélité


Description

Voir la description complète

Propriétés :
Le microbiote vaginal « mature », dominé par les lactobacilles dans un environnement au pH acide, se met en place au moment de la puberté avec les changements hormonaux.
La diversité du microbiote urinaire lui est comparable avec une prédominance des lactobacilles. Ces flores uro-génitales assurent un rôle protecteur contre des pathologies vaginales et urinaires d’origine bactérienne, mycosique et virale. Cependant ces équilibres sont fragiles et peuvent être rompus par de nombreux évènements ouvrant la porte aux vaginoses, mycoses et/ ou problèmes urinaires, avec dans tous les cas une diminution significative des lactobacilles.

Ergyphilus Intima a été spécialement formulé pour favoriser l’équilibre des microbiotes vaginal et urinaire.
Ergyphilus Intima associe 5 souches documentées (4 populations de lactobacilles et une de bifidobactéries), présentes naturellement dans la flore vaginale, sélectionnées pour leur stabilité et leur tolérance à l’acidité et aux sels biliaires. La souche lactobacillus fermentum, issue du lait maternel, est brevetée pour son action sur les mastites (brevet n° EP 2162143).

Déséquilibres de la flore vaginale : intérêt des probiotiques
De nombreuses études montrent que les lactobacilles L. rhamnosus, L. acidophilus, L. fermentum et L. gasseri ont des propriétés antibactériennes et antifongiques. Leurs modes d’action : sécrétion de substances inhibitrices et réduction de l’accessibilité des pathogènes aux récepteurs cellulaires
=> blocage de la colonisation de l’environnement vaginal. La prise de L. fermentum et L. gasseri par voie orale améliore les paramètres vaginaux chez les femmes ayant un microbiote vaginal perturbé : baisse du pH vaginal, augmentation des lactobacilles et réduction des autres bactéries.
D’autres études montrent qu’administrés par voie locale ou orale L. rhamnosus, L. gasseri et L. acidophilus, en parallèle ou après la prise d’antibiotiques, améliorent le traitement en réduisant les risques de récidives des vaginoses/ vaginites bactériennes.

Les UPEC (Escherichia coli uropathogène) : Intérêt des probiotiques
E.coli, bactérie du microbiote intestinal, peut coloniser le tractus urinaire où, par l’expression de facteurs de virulence (expression d’un pili fixateur, formation de biofilm-like), elle devient pathogène.
Plusieurs études montrent que L. rhamnosus GG, L. gasseri, L. acidophilus et L. fermentum ont des propriétés antimicrobiennes contre ces germes pathogènes. La prise de produits alimentaires riches en L. rhamnosus GG et L. acidophilus protégerait aussi les femmes contre l’apparition d’infections urinaires.

Grossesse : microbiotes vaginal et mammaire et Streptocoque B
Chez la femme enceinte, les vaginoses bactériennes, pas toujours symptomatiques, sont associées à des fausses couches ou à des accouchements prématurés.
Récemment il a été découvert que le lait maternel n’était pas stérile. Il existe donc un microbiote mammaire, dont on connaît le rôle protecteur pour la santé de l’enfant, mais au rôle protecteur aussi pour la mère pendant l’allaitement. En effet 33% des femmes allaitantes souffrent de mastites ou inflammations d’un ou plusieurs lobules des glandes mammaires par une infection bactérienne à S. aureus principalement.
Des études montrent que la prise par voie orale de L. gasseri et L. fermentum permet d’augmenter le nombre de lactobacilles dans le lait maternel et de réduire le nombre de bactéries pathogènes responsables des mastites. La souche L. fermentum, donnée à 3 doses différentes à des femmes allaitantes avec des douleurs aux seins, réparties en trois groupes, permet de diminuer la douleur quelle que soit la concentration. De plus cette même souche diminue dès la première semaine de prise la teneur en Staphylococcus dans le lait maternel (étude réalisée par Biosearch Life).
La présence de streptocoques B (Streptococcus agalactiae) est recherchée chez les femmes enceintes au niveau intestinal et vaginal. L’infection du nouveau-né par la bactérie lors de l’accouchement peut avoir en effet de graves conséquences. Des études montrent que les lactobacilles L. acidophilus, L. rhamnosus et L. fermentum bloquent la fixation des Streptocoques B aux cellules épithéliales vaginales et inhibent leur prolifération par la sécrétion de bactériocines.



Indications :
Femmes
Usage oral
En prévention des mastites chez la femme allaitante
En prévention des candidoses génitales et de leurs récidives
Pour les femmes enceintes avec des antécédents de candidoses ou de gênes urinaires
Lors d’affections uro-génitales : vaginoses, vaginites, vulvites, gênes urinaires, et leurs récidives

Ingrédients :
Une gélule contient 6 milliards de germes revivifiables.
Agent de charge : amidon de pomme de terre, fructooligosaccharides (FOS), lactobacilles et bifidobactéries lyophilisés (contient des traces de soja et caséines de lait), antiagglomérant : stéarate de magnésium végétal ; antioxydant : vitamine C
Gélule : gélatine de poisson

Analyse nutritionnelle moyenne :
Pour 4 gélules
Lactobacillus acidophilus 10 milliards
Lactobacillus gasseri 6 milliards
Lactobacillus rhamnosus GG* 4,4 milliards
Bifidobacterium bifidum 2 milliards
Lactobacillus fermentum 1,6 milliard
*Souche brevet Valio Ltd, Finlande

Conseils d’utilisation :
2 à 4 gélules par jour, de préférence le matin

Précautions d’emploi :
À réception, conserver le produit de préférence à + 4°C.

Présentation :
60 gélules
Caractéristiques :
Marque Nutergia
Catégorie Vitamines - Compléments nutritionnels, Ménopause
Prix 23,89
Avis 4.5/5 (11 avis)

Réduire le texte


Avis

(11 avis)

Note générale

4,5 / 5

Tous les avis sur ce produit proviennent d'acheteurs certifiés, récoltés via eKomi.

Filtrer par:

54.5%
45.5%
0%
0%
0%

Trier par:

Les plus récents d'abord
  • Les plus récents d'abord
  • Les plus anciens d'abord
  • Les meilleures notes d'abord
  • Les pires notes d'abord
  • Les plus utiles d'abord
Toutes les langues
  • Toutes les langues
  • Français
Sylvie 56-65 ans
Bien ,je l utilise pour une prévention des infections urinaires Cela semble fonctionner . Je ne sais pas combien de temps je peux le prendre .
bernadette >65 ans
Problèmes bien atténués avec ce produit qui correspondait bien à des soucis récurents
shantala 36-45 ans
Utilisé depuis des années et recommandé, ça m'a refait toute ma flore après avoir vécu en Asie.
Marie 26-35 ans
Cette cure a semblé fonctionner dans le cadre d'un équilibre à retrouver
Anne Sophie 46-55 ans
J’utilise ces probitiques en cure régulière fafin d’éviter les mycoses vaginales Le résultat à quelques exceptions près est plutôt probant