Nicorette Inhaleur 10mg Nicotine Cartouches Pour Inhalation Buccale 42 Pièces

de Nicorette

Dans le traitement de la dépendance tabagique afin de soulager les symptômes du sevrage nicotinique

Ajouter à mes Favoris
31,24 
Livraison gratuite dès 2 produits achetés
En stock !
+
Produit temporairement indisponible
Nous vous contacterons par e-mail quand cet article sera de retour en stock.
Veuillez indiquer une adresse e-mail valide
Votre demande a été enregistrée
Propriétés :
Ce médicament est indiqué dans le traitement de la dépendance tabagique afin de soulager les symptômes du sevrage nicotinique.
La boîte contient 42 tampons en cartouche et 1 dispositif.

Indications :
Ce médicament est indiqué dans le traitement de la dépendance tabagique afin de soulager les symptômes du sevrage nicotinique chez les sujets désireux d’arrêter leur consommation de tabac.

Bien que l’arrêt définitif de la consommation de tabac soit préférable, ce médicament peut être utilisé dans :
- Les cas où un fumeur s’abstient temporairement de fumer
- Une stratégie de réduction du tabagisme comme une étape vers l’arrêt définitif

Contre-indications :
N’utilisez jamais Nicorette Inhaleur 10 mg Cartouche Pour Inhalation Buccale :
- Si vous ne fumez pas ou si vous êtes un fumeur occasionnel
- Si vous êtes allergique à la nicotine ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament

Ingrédients :
Lévomenthol, tampon poreux (PE-HD)

Ingrédients actifs :
La substance active est : nicotine (10 mg pour une cartouche).

Conseils d’utilisation :
Le nombre quotidien de cartouches à utiliser est fonction de l’importance de votre dépendance à la nicotine qui peut être évaluée au moyen du test de Fagerström.
Utiliser l’inhaleur chaque fois que l’envie de fumer apparaît. La fréquence des aspirations (plus ou moins répétée) ainsi que leur intensité seront à adapter en fonction de vos besoins. Si l’envie n’est pas soulagée, augmenter la fréquence et/ ou l’ampleur des bouffées.
Par conséquent, la durée d’utilisation d’une cartouche peut varier de 20 minutes en une seule utilisation intensive et continue, et jusqu’à 4 fois 20 minutes si l’utilisation est peu intensive et discontinue.
Après ouverture, toute cartouche doit être utilisée dans les 12 heures car la quantité de nicotine diminue dès son ouverture par évaporation.

- Arrêt complet du tabac :
Le traitement de la dépendance à la nicotine se fait habituellement en 2 phases.

1ère phase :
Le nombre de cartouches à utiliser est fonction de vos besoins. Il est généralement de 6 à 12 par jour et ne doit en aucun cas dépasser 12 cartouches par jour.
La durée de cette phase est d’environ 3 mois, mais peut varier en fonction de la réponse individuelle.

2ème phase :
Quand l’envie de fumer est complètement surmontée, réduire progressivement le nombre de cartouches par jour durant 6 à 8 semaines supplémentaires si nécessaire.
Il est recommandé de ne pas utiliser les cartouches au-delà de 12 mois.
Si, pendant votre traitement, vous continuez à ressentir des envies irrépressibles de fumer ou si votre traitement a échoué, demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien. Il pourra vous conseiller d’associer Nicorette Inhaleur avec une autre forme délivrant de la nicotine tout au long de la journée.

- Abstinence temporaire du tabac :
Le nombre de cartouches à utiliser par jour est variable et dépend de la durée et du nombre de situations imposant une abstinence temporaire que vous rencontrez. Cependant, il ne doit pas dépasser 12 cartouches par jour.

- Réduction de la consommation de tabac :
Dans la mesure du possible, alterner l’usage de l’inhaleur et les cigarettes.
Utiliser l’inhaleur dès que l’envie de fumer apparaît afin de réduire au maximum la consommation de cigarettes et rester aussi longtemps que possible sans fumer.
Le nombre de cartouches à utiliser par jour est variable et dépend de vos besoins. Néanmoins, il ne doit pas dépasser 12 cartouches par jour.
Si une réduction de la consommation de cigarettes n’a pas été obtenue après 6 semaines de traitement, il est recommandé de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé. La réduction de la consommation de tabac doit vous conduire progressivement à un arrêt complet du tabac. Cet arrêt doit être tenté le plus tôt possible dans les 6 mois suivants le début du traitement. Si au-delà de 9 mois après le début du traitement, la tentative d’arrêt complet du tabac a échoué, il est recommandé de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé.
Il est recommandé de ne pas utiliser les cartouches au-delà de 12 mois.

Mode d’administration :
La nicotine contenue dans les cartouches est libérée lors d’une aspiration au travers du dispositif pour inhalation prévu à cet effet.
Afin d’obtenir une libération optimale de la nicotine contenue dans le dispositif, il est recommandé de l’utiliser à une température supérieure à 15°C.

Utilisation du dispositif :

Figure 1 :
Sortez le dispositif, alignez les repères situés sur chacune des deux parties du dispositif puis ouvrez-le.



Figure 2 :
Prélevez une cartouche scellée de la plaquette, insérez-la dans le dispositif.
Appuyez-la fermement dans la partie inférieure du dispositif jusqu’à ce que le film protecteur cède.



Figure 3 :
Replacez la partie supérieure du dispositif en alignant à nouveau les repères et appuyez en même temps sur la partie inférieure et la partie supérieure pour ouvrir la cartouche à sa deuxième extrémité.



Figure 4 :
Tournez jusqu’à ce que les deux repères ne soient plus alignés. Le dispositif est alors verrouillé et prêt à l’emploi.



Fréquence d’administration :
Utilisez le dispositif chaque fois que le besoin de fumer se fait sentir, sans dépasser 12 cartouches par jour.
Vous adapterez votre mode d’inhalation avec le dispositif (aspirations plus ou moins répétées) en fonction de vos besoins.

Durée du traitement :
Pour l’arrêt complet du tabac : la durée d’utilisation est limitée à 12 mois.
En cas de persistance de la sensation de manque ou en cas de difficulté à arrêter ce médicament, consultez votre médecin.

Précautions d’emploi :
Il est indispensable de consulter votre médecin avant d’utiliser ce médicament si vous présentez :
- Des antécédents récents (< 3 mois) de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral
- Une douleur thoracique (angine de poitrine instable), ou une angine de poitrine stable
- Un problème cardiaque affectant votre fréquence ou votre rythme cardiaque
- Une hypertension artérielle qui n’est pas contrôlée par les médicaments
- Des antécédents de réactions allergiques s’étant manifestés par un gonflement des lèvres, du visage et de la gorge (œdème de Quincke) ou des éruptions cutanées associées à des démangeaisons (urticaire) ; il arrive que l’utilisation d’une TRN déclenche ce type de réaction.
- Une insuffisance hépatique sévère ou modérée
- Une insuffisance rénale sévère
- Un diabète
- Une hyperthyroïdie
- Une tumeur de la glande surrénale (phéochromocytome)
- Un ulcère de l’estomac ou du duodénum en évolution
- Une affection chronique de la gorge
- De l’asthme

Autres avertissements et précautions :
Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament. Ceci est particulièrement important si vous prenez des médicaments contenant de la clozapine (un antipsychotique), de la méthadone (un traitement de substitution aux opiacés), du ropinirole (un traitement de la maladie de Parkinson) ou de la théophylline (utilisé dans le traitement de l’asthme).
Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.
Si vous désirez vous arrêter de fumer et allaiter votre enfant, prenez l’avis de votre médecin ou d’un médecin au sein d’un centre spécialisé dans le sevrage tabagique. En effet, l’utilisation de ce médicament doit être évitée pendant l’allaitement car la nicotine passe dans le lait maternel et peut affecter votre enfant.
Si votre médecin vous a recommandé d’utiliser Nicorette Inhaleur, la dose doit être prise après la tétée ou plus de 2 heures avant la tétée suivante. Cependant, si vous désirez vous arrêter de fumer et allaiter votre enfant, prenez l’avis de votre médecin ou d’un médecin au sein d’un centre spécialisé dans le sevrage tabagique.
Certains signes traduisent un sous-dosage. Si vous ressentez, malgré le traitement, une sensation de « manque » comme notamment besoin impérieux de fumer, irritabilité, troubles du sommeil, agitation ou impatience, difficulté de concentration, consultez votre médecin ou votre pharmacien. En effet, il est peut être nécessaire de modifier la posologie du médicament.
Certains signes peuvent traduire un surdosage. En cas d’apparition de signes de surdosage, c’est-à-dire :
nausées, douleurs abdominales, diarrhée, hypersalivation, sueurs, céphalées, étourdissement, baisse de l’audition, faiblesse générale, il est impératif d’adapter le traitement en vous aidant de l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien.
Les cartouches de nicotine peuvent entraîner des effets indésirables similaires à la nicotine par d’autres modes ; ces effets sont principalement dose-dépendants et apparaissent au début des utilisations.
Les effets indésirables suivants ont été rapportés :
- Très fréquents : toux, irritation de la gorge, maux de tête, hoquets, nausée
- Fréquents : diarrhée, altération du goût, troubles de la sensibilité, irritation de la bouche, nez bouché (congestion nasale), sinusite, douleur abdominale, sécheresse de la bouche, fatigue, sensation de brûlure, vomissements, maux d’estomac, inflammation de la muqueuse buccale, flatulence, irritation de la bouche, troubles digestifs/ digestion difficile, hypersalivation
Tenir hors de la vue et de la portée des enfants.

Présentation :
42 pièces
Caractéristiques :
Marque Nicorette
Catégorie Sprays pour arrêter de fumer - Sprays anti tabac, Médicaments pour arrêter de fumer - Sevrage tabagique
Prix 31,24 
Poids 96 gr
Ceci est un médicament, pas d'utilisation prolongée sans avis médical, garder hors de portée des enfants, lire attentivement la notice. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Si des Effets indésirables surviennent, prenez contact avec votre médecin.