Nicorette 2mg Comprimés À Sucer Menthe Intense 20 Pièces

(0 avis)
7,32 

En stock !
  Ajouter à mes Favoris
Commandé avant 12h, chez vous en 48-72h ou en 48h en point relais
Description

Nicorette 2mg Comprimés À Sucer Menthe Intense 20 Pièces

Propriétés :
Ce médicament est indiqué dans le traitement de la dépendance tabagique, afin de soulager les symptômes du sevrage nicotinique chez les sujets désireux d'arrêter leur consommation de tabac.
Bien que l'arrêt définitif de la consommation de tabac soit préférable, ce médicament peut être utilisé dans :
- Les cas où un fumeur s'abstient temporairement de fumer
- Une stratégie de réduction du tabagisme comme une étape vers l'arrêt définitif

Indications :
Pour le traitement de la dépendance tabagique
Pour soulager les symptômes du sevrage nicotinique
Pour les sujets désireux d'arrêter leur consommation de tabac

Contre-indications :
Ne prenez jamais Nicorette 2 mg, comprimé à sucer :
- Si vous êtes allergique à la substance active ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament.
- Si vous ne fumez pas ou si vous êtes fumeur occasionnel.

Ingrédients :
La substance active est :
/comprimé à sucer
Nicotine : 2,00mg
- Sous forme de résinate de nicotine 10,50mg

Les autres composants sont :
- Noyau : mannitol (E421), gomme xanthane, arôme Winterfresh, carbonate de sodium anhydre, sucralose, acésufame potassique, stéarate de magnésium
- Enveloppe à dissolution immédiate : hypromellose, arôme Winterfresh, dioxyde de titane (E171), sucralose, sepifilm gloss, acésulfame potassique, polysorbate 80

Ingrédients actifs :
Nicotine

Conseils d’utilisation :
Voie buccale
Le comprimé à sucer doit être placé dans la bouche où il va se dissoudre. Il doit régulièrement être placé d'un côté de la bouche à l'autre, jusqu'à dissolution complète (environ 20 à 30 minutes). Le comprimé ne doit pas être mâché ou avalé, car la nicotine libérée progressivement doit être absorbée par la muqueuse buccale.
Il faut s'abstenir de boire ou de manger lorsque le comprimé est dans la bouche.

Ne pas utiliser le tube pour un autre usage, en raison de la présence de résidus de comprimés pouvant se déposer sur le nouveau contenu.
Réservé à l’adulte
Le nombre de comprimés à sucer à utiliser chaque jour dépend de votre dépendance à la nicotine qui peut être évaluée au moyen du test de Fagerström.
Les comprimés à sucer dosés à 2 mg de nicotine sont adaptés aux fumeurs faiblement ou moyennement dépendants à la nicotine (score au test de Fagerström de 3 à 6 ou fumant moins de 20 cigarettes par jour).

Arrêt complet du tabac :
Le traitement de la dépendance à la nicotine se fait habituellement en 3 étapes.
- Étape 1 : semaines 1 à 6
Phase initiale de traitement : 1 comprimé à sucer toutes les 1 à 2 heures
- Étape 2 : semaines 7 à 9
Suivi de traitement : 1 comprimé à sucer toutes les 2 à 4 heures
- Étape 3 : semaines 10 à 12
Sevrage tabagique : 1 comprimé à sucer toutes les 4 à 8 heures
Pour aider à la poursuite du sevrage après les 12 semaines : 1 à 2 comprimés à sucer par jour seulement en cas de tentations fortes
Pendant les semaines 1 à 6, la posologie doit être au moins de 9 comprimés à sucer par jour.
Le nombre de comprimés à sucer ne doit en aucun cas dépasser 15 comprimés par jour.

Abstinence temporaire du tabac :
Sucer un comprimé chaque fois que l'envie de fumer apparaît.
Le nombre de comprimé dosé à 2 mg ne doit pas dépasser 15 comprimés par jour.

Réduction de consommation de tabac :
Dans la mesure du possible, alterner les comprimés à la nicotine et les cigarettes.
Sucer un comprimé dès que l'envie de fumer apparaît afin de réduire au maximum la consommation de cigarettes et rester aussi longtemps que possible sans fumer.
Le nombre de comprimés à sucer par jour est variable et dépend des besoins du patient.
Néanmoins, il ne doit pas dépasser 15 par jour.
Si une réduction de la consommation de cigarettes n'a pas été obtenue après 6 semaines de traitement, il est recommandé de prendre conseil auprès d'un professionnel de santé.
La réduction de la consommation du tabac doit conduire progressivement le patient à un arrêt complet du tabac. Cet arrêt doit être tenté le plus tôt possible dans les 6 mois suivant le début du traitement. Si au-delà de 6 mois après le début du traitement, la tentative d'arrêt complet du tabac a échoué, il est recommandé de prendre conseil auprès d'un professionnel de santé.
Il est recommandé de ne pas utiliser les comprimés à sucer au-delà de 6 mois.

Précautions d’emploi :
Afin de réussir à arrêter de fumer, l'arrêt complet du tabac est indispensable.
Certaines maladies nécessitent un examen ainsi qu'un suivi médical avant d'utiliser ce médicament. Ainsi, il est indispensable de consulter votre médecin avant d'utiliser ce médicament si vous présentez :
- Des antécédents récents (< 3 mois) de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral
- Une douleur thoracique (angine de poitrine instable), ou une angine de poitrine stable
- Un problème cardiaque affectant votre fréquence ou votre rythme cardiaque
- Une hypertension artérielle qui n'est pas contrôlée par les médicaments
- Des antécédents de réactions allergiques s'étant manifestés par un gonflement des lèvres, du visage et de la gorge (œdème de Quincke) ou des éruptions cutanées associées à des démangeaisons (urticaire). Il arrive que l'utilisation d'une TRN déclenche ce type de réaction
- Une insuffisance hépatique sévère ou modérée
- Une insuffisance rénale sévère
- Un diabète
- Une hyperthyroïdie
- Une tumeur de la glande surrénale (phéochromocytome)
- Un ulcère de l'estomac ou du duodénum en évolution
- Une affection chronique de la gorge
- De l’asthme
Il est impératif de tenir les comprimés à sucer hors de la portée des enfants. En effet, la dose thérapeutique destinée à l'adulte pourrait provoquer une intoxication grave, voire mortelle chez l'enfant.

· Certains signes traduisent un sous-dosage. Si vous ressentez, malgré le traitement, une sensation de "manque" comme notamment :
- Besoin impérieux de fumer
- Irritabilité, troubles du sommeil
- Agitation ou impatience
- Difficulté de concentration
Consultez votre médecin ou votre pharmacien. En effet, il est peut-être nécessaire de modifier la posologie du médicament.

Certains signes peuvent traduire un surdosage : en cas d'apparition de signes de surdosage, c’est-à-dire :
- Nausées, douleurs abdominales, diarrhée
- Hypersalivation
- Sueurs, céphalées, étourdissement, baisse de l'audition
- Faiblesse générale
Il est impératif d'adapter le traitement en vous aidant de l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.
Ceci est particulièrement important si vous prenez de la clozapine (un antipsychotique), de la méthadone (un traitement de substitution aux opiacés), du ropinirole (un traitement de la maladie de Parkinson) ou de la théophylline (utilisé dans le traitement de l’asthme).

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.
Il est très important d'arrêter de fumer au cours de la grossesse car cela peut ralentir la croissance de votre bébé. Cela peut également entraîner un accouchement prématuré ou des morts fœtales tardives. Il est conseillé d'arrêter de fumer sans utiliser de médicaments contenant de la nicotine.
Si vous ne parvenez pas à arrêter de fumer sans traitement de substitution nicotinique, Nicorette peut être utilisé après avoir consulté le professionnel de santé qui suit votre grossesse, votre médecin de famille, ou un médecin d'un centre spécialisé dans l'aide aux personnes souhaitant arrêter de fumer.
Si vous fumez beaucoup et que vous n'envisagez pas d'arrêter de fumer, vous ne devez pas allaiter votre enfant, mais avoir recours à l'allaitement artificiel.
Si vous désirez arrêter de fumer et allaiter votre enfant, prenez l’avis de votre médecin ou d’un médecin au sein d’un centre spécialisé dans le sevrage tabagique.
En effet, l’utilisation de ce médicament doit être évitée pendant l'allaitement car la nicotine passe dans le lait maternel et peut affecter votre enfant. Si votre médecin vous a recommandé d'utiliser Nicorette 2 mg, comprimé à sucer, la dose doit être prise juste après la tétée ou plus de 2 heures avant la tétée suivante.

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.
Nicorette peut entraîner des effets indésirables similaires à la nicotine administrée par d'autres modes ; ces effets sont principalement dose-dépendants et apparaissent au début du traitement.
Les effets indésirables suivants ont été rapportés :
Très fréquent : affecte plus de 1 patient sur 10
- Maux de tête
- Hoquet
- Irritation de la gorge
- Nausée

Fréquent : affecte de 1 à 10 patients sur 100 : diarrhées
Peu fréquent : affecte de 1 à 10 patients sur 1000
- Palpitations (sensation inhabituelle à vos battements cardiaques), ou rythme cardiaque rapide (tachycardie)
- Douleurs de la gorge
- Rêves anormaux
- Respiration sifflante (bronchospasme) ou respiration difficile (dyspnée), changement du son de la voix
- Nez bouché, éternuements
- Transpiration excessive, démangeaisons/ éruptions (prurit/ urticaire), bouffées de chaleur
- Fatigue, malaise, douleur/ gêne au niveau du thorax
- Hypertension

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.
N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur la boîte. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.
Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères.

Présentation :
20 pièces
Ceci est un médicament, pas d'utilisation prolongée sans avis médical, garder hors de portée des enfants, lire attentivement la notice. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Si des Effets indésirables surviennent, prenez contact avec votre médecin.