MycoHydralin Crème 1% Clotrimaz. Mycose Vulvaire Tube 20g

de Hydralin

Ajouter à mes Favoris
8,33 
Livraison gratuite dès 6 produits achetés
En stock !
+
Produit temporairement indisponible
Nous vous contacterons par e-mail quand cet article sera de retour en stock.
Veuillez indiquer une adresse e-mail valide
Votre demande a été enregistrée
Propriétés :
Ce médicament est indiqué dans le traitement des atteintes vulvaires des mycoses vulvo-vaginales à levures sensibles (affections dues à des champignons microscopiques).

Les mycoses vulvovaginales sont des infections fréquentes des muqueuses au niveau des parties intimes de la femme (vulve et vagin) causées le plus souvent par un champignon nommé Candida albicans. Ce champignon est naturellement présent dans l’organisme mais certains facteurs peuvent provoquer une prolifération anormale du champignon et entrainer une infection. Ce déséquilibre de la flore vaginale se traduit par une mycose vaginale pouvant être associée à une mycose de la vulve.

Les facteurs qui peuvent favoriser l’apparition d’une mycose vulvo-vaginale sont nombreux :
- La prise de certains médicaments : antibiotiques, corticoïdes etc. ;
- Diabète ;
- Facteurs hormonaux : contraception hormonale, ménop., grossesse ;
- Hygiène mal adaptée.

Les principaux symptômes des mycoses vaginales sont les suivants :
- Démangeaisons ;
- Sensation de brulure des parties intimes ;
- Pertes de couleur blanche ;
- Douleur pendant ou après les relations sexuelles.

Indications :
Adultes
Usage externe
En cas de mycoses vulvo-vaginales à levures sensibles

Contre-indications :
Pendant le premier trimestre de la grossesse
Si vous êtes allergique (hypersensible) aux dérivés imidazolés ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament.

Ingrédients :
Stéarate de sorbitane, polysorbate 60, palmitate de cétyle, alcool cétostéarylique, octyldodécanol, alcool benzylique, eau purifiée

Ingrédients actifs :
Clotrimaz. (1,0 g)

Conseils d’utilisation :
Le produit doit être utilisé 2 fois par jour après une toilette soigneuse et séchage des lésions à traiter.

Durée du traitement :
La durée du traitement est de 1 semaine.
L’utilisation régulière du produit pendant toute la durée du traitement est déterminante pour la réussite du traitement.

Conseils en cas de mycoses vulvo-vaginales :
- Toilette intime avec un savon basique.
- L’utilisation de tampons internes, de spermicides, de préservatifs ou de diaphragmes doit être évitée pendant le traitement avec MycoHydralin (risque de rupture du préservatif ou du diaphragme).

Conseils pour éviter les mycoses vulvo-vaginales :
- Éviter les savons trop détergents, l’hygiène excessive, les douches vaginales et les sprays intimes.
- Afin d’éviter une re-contamination, le traitement du partenaire sexuel doit être envisagé.

Précautions d’emploi :
Ne pas avaler.
Éviter l’application près des yeux.
Les douches vaginales doivent être évitées.
Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.
Vous devez vous adresser à votre médecin si vous ne ressentez aucune amélioration ou si vous vous sentez moins bien après 7 jours.
En cas d’application sur une peau lésée, respecter impérativement les recommandations et la posologie indiquée par votre médecin en raison de la pénétration du produit dans ces circonstances.
En cas de candidose, il est déconseillé d’utiliser un savon à pH acide (pH favorisant la multiplication du Candida).
L’utilisation de tampons internes, de spermicides, de préservatifs ou de diaphragmes doit être évitée pendant le traitement avec Mycohydralin, crème (risque de rupture du préservatif ou du diaphragme).
Il est recommandé d’éviter les rapports sexuels en cas de mycose vulvo vaginale afin de réduire le risque d’infection du partenaire. Votre médecin pourra traiter également votre partenaire sexuel afin d'éviter qu'il ne vous recontamine.
Le traitement peut entraîner des sensations de brûlures locales et une augmentation des démangeaisons. Généralement, ces phénomènes cèdent spontanément à la poursuite du traitement. Si les symptômes persistent au-delà de 24 à 48 heures, consultez votre médecin.
Ce médicament contient de l’alcool cétostéarylique et peut provoquer des réactions cutanées locales (par exemple : eczéma).
Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Grossesse et allaitement :
Il est possible que le clotrimaz. passe dans le lait maternel. Par mesure de précaution, il convient d’arrêter l’allaitement pendant la durée du traitement.
L’utilisation de ce médicament est possible pendant la grossesse. Cependant, et par mesure de précaution, il est préférable d’éviter l’utilisation du produit pendant le premier trimestre de la grossesse.

Si vous présentez l’un des symptômes suivants, avant ou au cours de l’utilisation de MycoHydralin, veuillez demander conseil à votre médecin :
- fièvre, nausée, vomissement ;
- douleurs abdominales basses ;
- douleurs au dos ou aux épaules ;
- sécrétions vaginales accompagnées de mauvaises odeurs ;
- hémorragie vaginale.

Présentation :
Tube 20 g
Ceci est un médicament, pas d'utilisation prolongée sans avis médical, garder hors de portée des enfants, lire attentivement la notice. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Si des Effets indésirables surviennent, prenez contact avec votre médecin.