1.600.000 clients satisfaits
Accueil > Actus & Conseils > Soins corps & visage > Comment bien prendre soin de sa peau ?

Comment bien prendre soin de sa peau ?

20/09/2019

Les types de peau, une notion très diffuse...

Il est extrêmement compliqué de déterminer son type de peau, et peut-être même la chose n'a-t-elle pas de sens... En effet, la peau peut être trop - parce que les types de peaux passent par des excès - grasse, sèche, sensible,... Mais tout cela dépend des zones analysées (on peut très bien avoir les coudes extrêmement secs alors que le front est extrêmement gras), du moment de l'analyse (le phénomène de peau sèche en hiver qui devient grasse en été est courant) et de la façon dont on l'analyse (il n'existe pas de critères stricts pour dire quand une peau est normale ou trop sèche par exemple).

De plus, les phénomènes se mêlent et s'induisent les uns les autres... Une peau grasse va souvent voir apparaître des problèmes d'irritations (on aura donc une peau irritée) ne serait-ce qu'en raison des acides gras du sébum qui s'oxydent (quand ils ne sont pas sources d'infections) et en deviennent irritants.

Le type de peau décrit donc la propension à être normale, sensible, sèche ou grasse aussi sûrement qu'elle sera claire, miellée ou carrément noire. Mais nous n'avons pas qu'un type de peau sur notre corps (les jambes sont par exemple souvent plus sèches que le front). Et de plus, à l'instar d'une peau claire qui peut bronzer au soleil, une peau usuellement normale peut devenir sensible, par exemple...

Il convient ainsi de distinguer l'état usuel de la peau (qui est le type de peau), de son état (qui est la façon dont elle se présente au moment dont on en parle).

Mais, dans l'ensemble, on pourrait dire que la peau (à l'endroit et au moment où on l'analyse) est :

  • sèche si elle est mate (la lumière ne s'y réfléchit pas), voire avec des fines stries plus blanches (des mini-craquelures)
  • grasse si au contraire elle est brillante, et a tendance à produire des comédons, des points noirs
  • sensible si le moindre incident (le contact avec les cosmétiques, avec le chaud et/ou le froid,...) provoque des picotements, des rougeurs

Les grandes orientations des soins de la peau

La peau sèche se soigne en la couvrant de produits occlusifs (les émulsions inverses comme la Nivea bleue), de substances couvrantes (paraffines, huiles végétales,...) ou d'ingrédients hydratants (glycérine, acide hyaluronique,...).

Le peau grasse se soigne en régulant l'excès de sébum, ce qui est plus compliqué (on utilise souvent les sels de zinc) ou en tentant d'en diminuer la brillante avec des cosmétiques matifiants (qui contiennent des poudres comme les amidons par exemple).

Et la peau sensible se soigne d'abord en éliminant la cause (contact avec des huiles végétales oxydées, avec des parfums allergisants, excès de sébum...) et ensuite en apportant des actifs doux, calmants, régulateurs (comme le BISABOLOL, le PANTHENOL, ...).

La peau normale, un rêve qui n'a rien d'inaccessible

Les critères diffèrent bien sûr, mais on peut raisonnablement avancer que la moitié des gens présentent une peau dite normale : pas trop sèche, pas trop grasse, pas trop sensible... bref, l'épiderme rêvé qui au quotidien pose rarement des soucis. L'autre moitié court souvent désespérément après des solutions, dont certaines sont excellentes, d'autres nettement moins.

Il est pourtant des règles simples qui permettent de ne pas basculer d'un état un brin ennuyant (une peau un rien trop sèche en hiver, un épiderme un peu trop brillant en été,...) vers une situation intenable faite d'irritations, de rougeurs, d'apparition de comédons, de sécheresse douloureuse ... bref, un état qui rend la vie impossible.

Et pour bien comprendre ces règles simples, il faut savoir que la plupart des peaux supportent bien des choses (les savons alcalins, le SODIUM LAURETH SULFATE des lavants, le RETINOL pur des anti-rides,... ), mais que bon nombre de personnes - environ la moitié écrivions-nous - rencontre des soucis. Ceux-là doivent utiliser des produits adaptés.

Et dans ce sens, quelques considérations générales peuvent apporter quelque bon sens dans le choix de ses produits de soin :

  1. le pH usuel de la peau est situé entre pH5 et pH6;  utiliser des produits plus alcalins (comme les savons brique qui sont tous à pH9 ou pH10) déstabilise la peau
  2. le SODIUM LAURETH SULFATE est un irritant (même, si, répétons-le, la plupart des personnes ont une peau qui s'en accommode assez bien)
  3. les réglementations européennes rendent obligatoire l'étiquetage des allergènes les plus problématiques, pour que justement, les personnes qui y sont sensibles puissent éviter les cosmétiques qui en contiennent (ce qui signifie aussi que la plupart des personnes peuvent continuer à les utiliser sans soucis... comme pour les cacahuètes : savoir qu'il pourrait y en avoir dans l'aliment permet aux personnes allergiques de les éviter, et ne doit en rien inquiéter les autres)
  4. bon nombre d'allergies cutanées surviennent à la suite de contacts non appropriés avec des substances qui n'ont rien à faire sur la peau et/ou qui sont très mal dosées (les bricolages automobiles qui donnent les mains noires de cambouis, les touilles-maisons ou chez l'esthéticienne du coin avec des huiles essentielles, les nettoyages de peau avec un mélange de gros sel et d'alcool ... on oublie)

Quatre règles générales seulement, mais parions que les suivre permet d'éviter grand nombre de soucis.

Aussi , pour nettoyer la peau à soucis :

  1. on utilise des produits à pH physiologique (ce qui signifie un pH légèrement acide, situé aux alentours de pH5.0), et on évite les savons brique
  2. on évite le SODIUM LAURETH SULFATE
  3. on évite les cosmétiques qui contiennent des allergènes auxquels on est sensible (tout comme on évite les cacahuètes si on y est allergique)
  4. comme avec les champignons, on n'expérimente pas quand on ne connaît pas [et on n'accorde pas foi aux charlatans-préparateurs]

Il existe une foultitude de lavants doux, de type gel douche. Et pour peu qu'on se souvienne de la règle numéro 2- la plupart sont très bien (et même ceux qui contiennent du SODIUM LAURETH SULFATE sont très bien ... mais juste un peu trop puissants pour les peaux délicates). Mais si on souhaite faire plus doux encore, les émulsions nettoyantes font merveille.

Et pour chouchouter sa peau et tenter d'en corriger l'état pour la ramener à un état normal :

  1. on observe sa peau, et on détermine de quoi elle a besoin (facile : le plus souvent, c'est d'hydratation et de douceur)
  2. on soigne globalement, en choisissant un ensemble de bons produits, y compris pour le gel douche (inutile de chouchouter avec la meilleure des crèmes si on décape quotidiennement avec un lavant mal toléré)
  3. on se souvient que le type de peau peut varier selon le moment ou l'endroit considéré ... il n'est donc pas sot de traiter les joues avec un soin douceur hydratant et le nez avec un soin spécifique peau grasse
  4. on n'accorde pas foi aux ragots du net, et on fait confiance au savoir-faire des laboratoires et aux exigences de sécurité européennes qui sont parmi les plus élevées au monde.
  5. on se souvient que bon nombre de soucis chroniques (rougeurs, chatouillements, desquamation, ...) peuvent être causés par des mycoses, qui envahissent les peaux fragilisées; votre pharmacien pourra vous proposer des traitements fort efficaces contre ces affections
  6. et si vraiment le problème persiste, si aucune solution ne peut être trouvée, le dermatologue reste le meilleur conseil pour poser un diagnostic; ce qui permettra de déterminer le traitement adéquat

 

Aline Légipont, pharmacienne titulaire NewpharmaAline Légipont - Pharmacienne titulaire

Diplomée en sciences pharmaceutiques de l'Université de Liège en 1996 avec grande distinction. Elle est responsable de l'équipe pharmaceutique au sein de Newpharma.