> > > La dénutrition chez l'adulte

La dénutrition chez l'adulte

03/04/2019

La dénutrition se traduit par des carences nutritionnelles par rapport aux besoins journaliers de l’organisme. Un manque de protéines, de vitamines et de minéraux indispensables au métabolisme humain entraîne ce déséquilibre. La dénutrition se caractérise par certains symptômes et surtout, par un processus pervers, difficile à enrayer, sauf en adoptant un régime spécifique. Il devra compenser les carences avec une alimentation riche en apports réguliers. Les résultats de ce rééquilibrage se vérifient par des analyses sanguines. La dénutrition se distingue de la malnutrition. Cette dernière se caractérise par une alimentation insuffisante et inadaptée. On parle de dénutrition lorsque l’IMC est inférieur à 10% du poids normal.

 Quelles sont les causes de la dénutrition ? 

Les causes de dénutrition sont multiples. Elles peuvent avoir pour origine une pathologie liée aux troubles du comportement alimentaire comme l’anorexie, un régime alimentaire carencé ou le jeûne. Elle peut être la conséquence d’une pathologie digestive (pancréatite, cirrhose, cancer), d’un dérèglement hormonal (l’hyperthyroïdie), d’une maladie infectieuse (Sida) ou d’un diabète. La dénutrition touche tous les âges de la population même si elle se manifeste plus fréquemment chez les personnes âgées qui constituent une population à risque. 40% des hospitalisations dans cette catégorie de la population sont dues à cette perte d’appétence et à ses conséquences parfois fatales sur la santé de l’individu.

 Quelles sont les conséquences de la dénutrition? 

La dénutrition influe sur le développement métabolique de l’enfant et ralentit sa croissance ouvrant la porte au rachitisme. Chez l’adulte, la dénutrition provoque une perte de poids et un état de fatigue généralisé. Cette asthénie fragilise le système immunitaire de l’organisme qui manque de ressource pour combattre les virus ou les infections. Une fois bien installée, la dénutrition engendre un état anorexique par manque d’appétence. À termes, la dénutrition influe sur les organes vitaux. Elle peut entraîner des problèmes cardiaques graves. La dénutrition est un cercle vicieux qu’il ne faut pas laisser s’installer. L’asthénie qu’elle généralise engendre souvent un état dépressif, une perte de motivation et d’autonomie chez les personnes les plus âgées. Quel que soit l’âge auquel la dénutrition s’installe, ses conséquences peuvent être irréversibles sur l’organisme si elle n’est pas endiguée rapidement.

Quelles sont les solutions pour combattre la dénutrition ?

Pour combattre la spirale de la dénutrition, il faut entamer un régime alimentaire qui apporte à l’organisme tout ce dont il a besoin au quotidien. Des compléments alimentaires peuvent être prescrits afin d’éliminer les carences. Pour retrouver le poids idéal, il faut enrichir l’alimentation avec des repas riches en protéines. Laitages, viandes, poissons, œufs s’inscrivent dans ces repas, sans omettre, légumes, fruits et féculents pour les sucres lents. Pour aiguiser l’appétit, relever les plats avec des épices et des herbes aromatiques et diversifier l’alimentation seront des plus. Une dépense physique et une socialisation sont également des atouts pour reprendre goût à l’alimentation. La dénutrition engendre souvent l’ennui et la dépression par les routines qu’elle induit.

Manger et bouger sont les deux maîtres mots pour donner à l’organisme l’envie d’appétence. L’expression "reprendre goût à la vie" prend tout son sens quand on s’attaque à la dénutrition.

Produits recommandés