Huiles essentielles : les précautions à prendre avant de les utiliser

18/10/2018

Les huiles essentielles de qualité regorgent de bienfaits pour la santé. Pour s’assurer de leur efficacité, il faut respecter leur dosage et les précautions indiquées généralement sur les contenants. Il peut arriver que l’utilisation d’une huile essentielle cause de l’inconfort ou de la douleur chez certains utilisateurs. Heureusement, des solutions existent.

Quel dosage pour les huiles essentielles ?

  • La norme recommandée pour le dosage d’une huile essentielle dans une huile de massage se situe entre 4 et 8% de l’huile végétale à laquelle elle sera ajoutée.
  • Dans un bain, cinq à dix gouttes mélangées à une base huileuse, s’il s’agit d’un adulte, et une à deux gouttes, pour un bébé ou un jeune enfant.

  • En application locale (herpès, boutons…), diluez trois à quatre gouttes d’huile essentielle dans une base lipidique neutre et mélangez avant de traiter la zone affectée. Pour un jeune enfant ou un bébé, une seule goutte suffira.

Les précautions à prendre

  • Les huiles essentielles étant très concentrées, mieux vaut les mélanger à une huile végétale neutre, avant de les ajouter au bain ou à une lotion de massage
  • Il est préférable d’éviter l’application d’huiles essentielles sur les oreilles, le nez et dans la zone des yeux
  • Si vous utilisez des huiles essentielles d’agrumes, ne vous exposez pas au soleil ni dans les douze heures avant, ni dans les douze à dix-huit heures après. Vous risqueriez de vous retrouver avec des taches sur la peau dues à la photosensibilisation
  • Vérifiez toujours si l’utilisation d’une huile essentielle est sans danger pour les femmes enceintes ou qui allaitent ainsi que pour les enfants
  • Conservez vos bouteilles d’huiles essentielles hors de la portée des enfants et des animaux domestiques
  • Certaines huiles essentielles (la lavande vraie, par exemple) peuvent être utilisées pour une application cutanée. Par prudence, réalisez un test préalable sur le pli intérieur de votre coude pour vous assurer de l’absence d’une réaction allergique au produit
  • Si votre spécialiste vous conseille de prendre certaines huiles essentielles par voie orale, la dose généralement prescrite est de deux gouttes trois fois par jour
  • Retenez que l’huile essentielle de thym, de clou de girofle, de sarriette, d’origan et d’écorce de cannelle ne doivent pas être ingérées directement

  • Veillez à bien refermer les flacons et à les conserver dans un endroit frais et sec.
  • Lavez-vous correctement les mains après un contact direct avec les huiles essentielles

Que faire en cas de réaction ou de douleur liée à une huile essentielle ?

Parce que c’est naturel, on oublie parfois que les huiles essentielles proviennent de plantes et que celles-ci peuvent contenir des composés toxiques. Bien que ce soit rare, des intoxications, des brûlures et autres accidents peuvent survenir. Si une goutte d’huile essentielle touche les tissus de l’œil, rincez la zone plusieurs fois avec de l’huile végétale. En cas de brûlure cutanée, enduisez la zone douloureuse d’huile végétale (avocat, amande douce). Si une douleur survient à la suite d’ingérence d’une huile essentielle, absorbez immédiatement du charbon végétal et téléphonez au centre antipoison le plus près de votre domicile. Évitez de boire du lait ou de tenter de vous faire vomir. Si vous présentez des nausées ou des vertiges, rendez-vous aux urgences d’un centre hospitalier.

Produits recommandés