Utiliser les huiles essentielles : les bases à connaitre

04/10/2018

Les huiles essentielles de qualité s’avèrent des alliées précieuses pour la santé. Il faut toutefois en respecter le dosage, les indications et connaître les contre-indications pour en tirer tous les bienfaits.

Comment utiliser une huile essentielle?

Les huiles essentielles peuvent être appliquées sur la peau en massage par exemple, être inhalées grâce à un diffuseur ou encore être respirées dans un mouchoir. Elles peuvent également être ajoutées à un bain ainsi que dans une lotion ou une crème. Toutefois, certaines huiles ne sont pas recommandées en application par voie cutanée (par exemple, des huiles essentielles comme l’origan, le citron, l’orange, la sarriette, le thym, le clou de girofle, la cannelle). Par prudence, mieux vaut diluer l’huile essentielle dans une huile végétale neutre avant de procéder à un massage. Pour le bain, il faut incorporer 5 gouttes d’huile essentielle dans une base végétale neutre avant de la verser dans l’eau. Le temps est limité, ne dépassez pas une période de 10 à 15 minutes dans un bain chaud additionné d’huile essentielle. En diffusion, verser trois gouttes d’huile essentielle de votre choix dans un diffuseur passif.

Dans quels cas faut-il privilégier l’utilisation d’huiles essentielles?

La liste des utilisations et de leurs bienfaits est trop exhaustive pour la publier entièrement ici. En voici quelques indications :

  • En cas de rhume, de sinusite ou de grippe : l’inhalation de certaines huiles essentielles comme celles d’eucalyptus radiata, de marjolaine, de menthe poivrée est utile pour contrer la congestion respiratoire.

  • En cas de toux : optez pour l’huile essentielle de cyprès et l’huile essentielle de myrte.

  • En cas de douleurs musculaires et rhumatismes : l’huile essentielle de gaulthérie couchée ou encore celle de citronnelle s’avéreront souveraine par exemple.

  • En cas de digestion difficile ou pour calmer les ballonnements : l’huile essentielle d’aneth, de citron ou encore de menthe poivrée peuvent être utilisées par voie orale à raison d’une ou deux gouttes versées dans un peu de miel.

Certaines préparations sont prescrites en gélules ou en liquide, et il est important d’en suivre la posologie à la lettre.

Les compositions d’huiles essentielles donnent-elles plus de résultats?

Pour un potentiel encore plus actif, il peut s’avérer utile de réaliser une composition d’huiles essentielles. Pour ce faire, il est nécessaire de verser deux à trois gouttes de chacune dans le diffuseur ou à votre mélange d’huile végétale et d’huiles essentielles dans l'eau du bain.

Comment conserver les huiles essentielles?

Assurez-vous toujours que les contenants d’huiles essentielles que vous achetez se présentent dans un flacon opaque de couleur foncée. La durée de conservation des huiles essentielles varie de trois à cinq ans. Elles doivent être placées dans un endroit sec et à l’abri de la lumière. Il est important de les ranger loin de la portée des enfants et des animaux. Les huiles à base d’agrumes (citron, orange, pamplemousse, mandarine…) se conservent moins bien. C’est pourquoi, il est préférable de les renouveler tous les ans.

Peut-on utiliser les huiles essentielles sur les enfants et les bébés?

Toutes les huiles ne conviennent pas aux jeunes enfants ni aux bébés. Les huiles essentielles les plus "sécuritaires" pour eux sont les suivantes : camomille romaine et matricaire, lavande vraie et fine, la cardamome, le ylang-ylang et l'huile essentielle de tea tree. Une goutte ou deux diluées suffisent.

Quelles huiles végétales pour les huiles essentielles?

Des huiles végétales comme celle d’amande douce, de jojoba, de macadamia, ou de tournesol constituent de bons choix, si elles sont fraîches et de qualité. Pour les soins de la peau du visage, quelques gouttes de certaines huiles essentielles (rose, géranium, par exemple) peuvent être mixées dans un peu d’huile d’argan.

Produits recommandés