1.600.000 clients satisfaits
Accueil > Actus & Conseils > Soins des cheveux > Les poux et les lentes : une histoire de famille

Les poux et les lentes : une histoire de famille

01/08/2019

Le pou est un parasite très répandu qui provoque des démangeaisons importantes. Il se propage très facilement par contact lorsque vos enfants échangent leur bonnet, se font la bise, jouent ensemble,… et se développe rapidement pour coloniser le plus grand nombre cuirs chevelus. Car en effet, il se nourrit votre sang. Pourtant, avant de devenir ce petit vampire si redouté, il naît, grandit et meurt.

Comment se développe le pou ?

Le pou a besoin d’un terrain propice pour se développer. L’idéal est un lieu humide, présentant une chaleur - entre 29° et 36°. Lorsqu’une femelle pou arrive sur votre cuir chevelu, elle va pondre entre 10 et 20 lentes - le nom des œufs de poux - par jour.  Ces lentes sont accrochées à la base de vos cheveux par un manchon pour ne pas tomber. La femelle peut pondre quotidiennement sur une durée comprise entre 20 et 30 jours. La famille devient donc rapidement importante ! D’autant qu’une femelle peut vivre jusqu’à 40 jours.

Une fois pondu, l’œuf met une semaine pour éclore. Il en sort une petite larve qui va mettre 15 jours pour devenir un pou à part entière. Durant cette période, la larve ne se nourrit pas et ne pond pas. Elle peut rester totalement invisible sans examen minutieux.  Elle va subir trois mues avant de prendre sa forme définitive. Cette larve est ovale et de très petite taille.

Une fois adulte, le pou mesure entre 2mm et 4mm. Il est de couleur marron à gris et peut s’adapter, dans certains cas, à la teinte des cheveux hôtes. À son tour, la femelle va pondre de nouvelles lentes.

Un couple va devenir "parents" d’au moins 125.000 lentes en l’espace de trois mois.

Une fois adulte, le pou va se nourrir de votre sang en moyenne quatre fois par jour. Il se déplace sur votre cuir chevelu grâce à ses trois paires de pattes griffues. Il enfonce sa trompe dans votre peau et va déposer sa salive - contenant un anticoagulant - pour se nourrir. C’est cette salive qui provoque les démangeaisons, symptômes bien connus de la présence de poux.

Se débarrasser des poux

Lorsque le pou est adulte, vous pouvez facilement détecter sa présence à l’œil nu et utiliser un traitement anti-poux adapté. Avant d’atteindre ce stade adulte, il est aussi possible d’intervenir pour éliminer les lentes.

Pour cela, il vous faudra au préalable bien regarder la base des cheveux. Si vous y observez des petites poussières blanches, il peut s’agir de lentes ou de pellicules. Pour les différencier, il suffit de souffler sur la surface. Les pellicules vont être soulevées, pas les lentes. Vous pouvez aussi retirer les pellicules avec le doigt, ce qui n’est pas le cas des lentes.

Celles-ci sont pondues en général à 2mm du cuir chevelu et restent accrochées. La lente peut être vivante - avec la larve et en forme de larme – ou morte - le pou ne s’est pas développé - ou vide. À chaque stade, une couleur spécifique peut s’observer. Lorsqu’elle est vivante, elle est de couleur beige légèrement nacrée. Lorsqu’elle est vide c’est-à-dire lorsque le pou est parti, elle est blanche. Une lente morte sera brune ou noire et d’aspect mat.

Le pou mort tombe de la tête naturellement. Pas la lente. Il est donc important de peigner régulièrement les cheveux pour éliminer les lentes mortes - ou vides - et détecter les lentes vivantes.

Il est à noter que lorsque le pou est à l’état de lente, les symptômes ne se font pas ressentir. En cas de présence de poux dans une école par exemple, il est donc utile de surveiller les têtes des enfants.  En cas de présence de lentes, mieux vaut ne pas attendre, le pou se multiplie très vite. Pour retirer et tuer les lentes, vous pouvez utiliser un peigne à poux régulièrement. Il est aussi possible de se tourner vers les traitements spécifiques en pharmacie qui tuent lentes et poux simultanément.

 


 La sélection de nos pharmaciens:

Peignes à poux:

Traitements qui tuent lentes et poux:

1) De manière naturelle:

2) Sans insecticide neurotoxique: 

- à base d’huile de silicone ( diméthicone )

- à base d’ huile oligo-décène

 

Aline Légipont - Pharmacienne titulaire

Diplomée en sciences pharmaceutiques de l'Université de Liège en 1996 avec grande distinction. Elle est responsable de l'équipe pharmaceutique au sein de Newpharma.

Produits recommandés