1.600.000 clients satisfaits
Accueil > Actus & Conseils > Soins des cheveux > Comment prévenir et soigner la calvitie chez les hommes ?

Comment prévenir et soigner la calvitie chez les hommes ?

11/07/2018

L’alopécie, ou calvitie, désigne la perte de cheveux. Elle peut se manifester à partir de 20 ans et empirer par la suite. La plupart du temps, la calvitie est un phénomène héréditaire. Avec les bons gestes et les bons traitements, il est possible de limiter les dégâts.

Quelles sont les causes de la calvitie ?

La calvitie est liée à une hyperactivité d’une enzyme présente dans le corps appelée 5 alpha-réductase. Cette enzyme accélère le cycle de vie du cheveu, qui ne vit que de 3 à 6 mois au lieu de 3 à 4 ans. Le bulbe vieillit donc plus vite et a du mal à se régénérer. Résultat : les cheveux tombent et finissent à terme par ne plus repousser. La génétique n’est pas la seule responsable de la chute de cheveux, d’autres facteurs externes existent comme le stress, un choc psychologique,…

Comment reconnaître un début de calvitie ?

Il est tout à fait normal de perdre ses cheveux tous les jours, mais lorsqu’ils commencent à tomber par touffes, qu’ils ne repoussent plus et que la chevelure manque de densité, il est temps de s’inquiéter.

Les différentes formes d’alopécies 

  1. L'alopécie androgénétique : provoquée par un excès d’hormones masculines est la forme la plus courante.

  2. L’alopécie aigüe : causée par un état de stress ou un traitement médical, cette forme touche également les femmes.

  3. L’alopécie localisée : provoquée par une brûlure, une pelade ou une tumeur de la peau, ce type de calvitie peut être réversible.

  4. L’alopécie congénitale : consiste en une anomalie qui peut concerner la composition des cheveux ou une absence de racines. Cette forme d’alopécie est la plus rare.

Que faire contre la chute de cheveux ?

  • Traitements médicamenteux : si le stade de votre calvitie est avancé, un dermatologue pourra vous prescrire des traitements médicamenteux à base de minoxidil. Ces traitements freineront la chute des cheveux mais comportent des effets secondaires comme une hypotension ou une tachycardie par exemple.

  • Utiliser des shampooings adaptés : les shampoings anti-chute ne feront pas repousser miraculeusement vos cheveux, mais pourront limiter, prévenir et ralentir la chute des cheveux.

  • Faire des cures de compléments alimentaires : dans le cas d’une alopécie aigüe, une cure de compléments devrait suffire à réparer les dégâts.

  • Faire une transplantation capillaire : cette méthode se fait sous anesthésie locale et coûte entre 2.000 et 10.000 € selon la taille de la zone à traiter. Cette microgreffe consiste à prélever des cheveux au niveau de la couronne de la tête, où les cheveux sont « éternels » et les réimplanter ensuite sur les zones qui en ont besoin.
Produits recommandés