Ceva Vectra 3D Solution Spot-On Pour Chiens 25-40kg Pipettes 4x4,7ml

de Ceva

Les trois substances actives sont rapidement distribuées à la surface du corps de l'animal.

Ajouter à mes Favoris
53,87 
Livraison gratuite dès 1 produits achetés
En stock !
+
Produit temporairement indisponible
Nous vous contacterons par e-mail quand cet article sera de retour en stock.
Veuillez indiquer une adresse e-mail valide
Votre demande a été enregistrée
Propriétés :
Propriétés pharmacodynamiques :
- Le dinotéfurane est un insecticide. Sa structure est dérivée de l'acétylcholine, qui agit sur les récepteurs nicotiniques de l'acétylcholine de la synapse de l’insecte. Une fois lié à ces récepteurs, l'action agoniste des influx excitateurs répétés tue l'insecte. Les insectes n'ont pas à ingérer le dinotéfurane, il tue par contact. Le dinotéfurane a une faible affinité aux récepteurs de l'acétylcholine des mammifères.

- Le pyriproxyfène est un régulateur de croissance des insectes (IGR) photostable. Il agit par contact, en imitant l'hormone juvénile qui régule la mue des insectes d'une étape de la vie à l'autre. Le pyriproxyfène arrête le cycle de vie des puces à la fois en induisant la ponte précoce et également en supprimant le dépôt du jaune dans les œufs des puces, conduisant à la production d'œufs infertiles. Le pyriproxyfène inhibe l'émergence d'insectes adultes en bloquant leur développement biologique (larves et nymphes (pupes)), empêchant ainsi l'infestation de l'environnement de l'animal traité.

- La perméthrine est un pyréthrinoïde de synthèse. Les pyréthrinoïdes agissent comme neurotoxiques des canaux sodiques voltage-dépendants en ralentissant à la fois leur activation et leur inactivation, ce qui conduit à un état d’hyperexcitabilité et à la mort du parasite. La perméthrine est acaricide et insecticide. Elle possède également des propriétés répulsives.

- Un effet synergique a été observé in vitro lorsque le dinotéfurane a été administré en association avec de la perméthrine, conduisant à un début d’activité insecticide plus rapide in vivo. Le premier jour du traitement, le médicament vétérinaire assure une activité adulticide des puces dans les 12 heures après l'application.
Le bénéfice clinique attendu résultant de la combinaison de dinotéfurane et de perméthrine a été démontré dans une étude de laboratoire menée sur des chiens. Cette étude a montré une prolongation de la durée de l'efficacité contre les puces C. canis jusqu’à 4 semaines.

Propriétés pharmacocinétiques :
Après application topique, le dinotéfurane et le pyriproxyfène sont partiellement absorbés par la peau du chien conduisant à une exposition systémique. Pour la perméthrine, les concentrations plasmatiques restent sous la limite de quantification.
Les trois substances actives sont rapidement distribuées à la surface du corps de l'animal dès le premier jour de traitement, avec des concentrations maximales obtenues 3 jours après l'application. Les trois substances actives étaient encore mesurables dans différentes zones du pelage un mois après le traitement.

Chez les chiens :
- Puces : traitement et prévention des infestations par les puces (Ctenocephalides felis et Ctenocephalides canis). Le traitement prévient les infestations de puces pendant un mois. Il empêche également la multiplication des puces pendant deux mois suivant l'application en empêchant l'éclosion des œufs (activité ovicide) et en inhibant le développement des adultes issus d'œufs pondus par les puces adultes (activité larvicide).
- Tiques : le médicament vétérinaire a une efficacité acaricide et répulsive persistante contre les tiques (Rhipicephalus sanguineus et Ixodes ricinus pendant un mois, et Dermacentor reticulatus pendant trois semaines maximum).
Si les tiques sont déjà présentes lorsque le médicament vétérinaire est appliqué, les tiques peuvent ne pas être toutes tuées dans les premières 48 heures, mais dans un délai d’une semaine. Afin d’enlever ces tiques, il est recommandé d’utiliser un dispositif de retrait approprié.
- Phlébotomes, moustiques et mouches d'étable : le traitement a une activité répulsive (anti-gorgement) persistante. Il empêche les piqûres de phlébotomes (Phlebotomus perniciosus), de moustiques (Culex pipiens, Aedes aegypti) et de mouches d'étable (Stomoxys calcitrans) pendant un mois après l'application. Le traitement assure également une activité insecticide persistante pendant un mois contre les moustiques (Aedes aegypti) et mouche d’étable (Stomoxys calcitrans).

Indications :
- Pour chiens entre 25-40 kg
- Traitement et prévention des infestations par les puces
- Contre les tiques
- Il empêche les piqûres de phlébotomes
- Usage externe (spot-on)

Contre-indications :
Ne pas utiliser en cas d'hypersensibilité à l'une des substances actives ou à l'un des excipients.
Ne pas utiliser chez les chats. En raison de la physiologie particulière des chats et de leur incapacité à métaboliser la perméthrine, ce médicament vétérinaire ne doit pas être utilisé chez les chats. Le médicament vétérinaire peut avoir des effets nocifs graves en cas d’application sur un chat, ou si le chat lèche un chien récemment traité.

Ingrédients actifs:
- Dinotéfurane
- Pyriproxyfène
- Perméthrine

Conseils d’utilisation :
Posologie
La dose minimale recommandée est de 6,4 mg de dinotéfurane/ kg de poids corporel, 0,6 mg de pyriproxyfène/ kg de poids corporel et 46,6 mg de perméthrine/ kg de poids corporel, correspondant à 0,12 ml du médicament vétérinaire par kg de poids corporel.

Mode et voie d'administration : spot-on.
Prendre soin d’appliquer le médicament vétérinaire uniquement sur une peau non lésée.

Calendrier de traitement
Après une seule administration, le médicament vétérinaire protège de l'infestation pendant un mois.
Le traitement peut être répété une fois par mois.

Précautions d’emploi :
Mises en gardes particulières à chaque espèce cible
Tous les chiens du foyer doivent être traités. Les chats du foyer doivent être traités uniquement avec un médicament vétérinaire autorisé chez cette espèce.
Les puces peuvent infester le panier du chien, son lieu de couchage et ses zones de repos régulières tels que les tapis et canapés. En cas d'infestation massive de puces et au début des mesures de contrôle, ces zones doivent être traitées avec un insecticide approprié, puis aspirées régulièrement.

En cas de suspicion de dermatite (irritation de la peau et démangeaisons), demandez conseil à un vétérinaire.

Effets indésirables (fréquence et gravité)
Un érythème, des signes de prurit ou d’autres signes de gêne au point d'application ont rarement été rapportés. Ces signes peuvent être légers et transitoires. Si les signes persistent ou s'aggravent, un avis vétérinaire doit être demandé. Des troubles du comportement tels qu’une hyperactivité, de l’anxiété ou des vocalisations, des signes systémiques tels qu’une léthargie ou de l’anorexie et des signes neurologiques tels que des tremblements musculaires, ont été rapportés dans de rares cas.

Des signes d’ataxie tels qu’une perte d’équilibre ont été rapportés dans de très rares cas.

Des symptômes gastro-intestinaux tels que des vomissements ou de la diarrhée ont également été très rarement rapportés.

Des modifications esthétiques transitoires (aspect humide, poils ébouriffés et dépôts) au point d'application ont été très rarement rapportées, ces effets ne sont généralement plus visibles après 48 heures.

Chez les chats, ce médicament vétérinaire peut provoquer des convulsions qui pourraient être fatales, en raison de la physiologie particulière de cette espèce et son incapacité à métaboliser certains composés comme la perméthrine. En cas d’exposition accidentelle, si des effets indésirables surviennent, il est recommandé de laver le chat avec du shampooing ou du savon. Pour éviter que les chats ne soient exposés accidentellement au produit, il convient de tenir les chiens traités à l’écart des chats jusqu’à ce que le point d’application du traitement antiparasitaire sur le chien soit sec, et de s’assurer que les chats ne puissent pas lécher le point d’application d’un chien traité.

L’innocuité du médicament vétérinaire n'a pas été établie chez les chiens de moins de 7 semaines ou pesant moins de 1,5 kg.
Prendre soin d'éviter tout contact du médicament vétérinaire avec les yeux du chien.
La fixation de tiques isolées après le traitement reste possible. Par conséquent, la transmission de maladies infectieuses ne peut être totalement exclue si les conditions sont défavorables.
Le médicament vétérinaire reste efficace lorsque les animaux traités sont immergés dans l'eau (par exemple baignade, shampooing). Une immersion dans l'eau répétée chaque semaine pendant un mois et à partir de 48 heures après le traitement, ainsi qu’un shampooing 2 semaines après le traitement n'affectent pas l'efficacité de ce produit. Toutefois, en cas de shampooings fréquents, ou de bains dans les 48 heures suivant le traitement, la durée d'activité peut être réduite.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux
Ne pas manger, boire ou fumer pendant l’application du médicament vétérinaire.

Les personnes présentant une hypersensibilité connue à l'un des ingrédients doivent éviter tout contact avec le médicament vétérinaire.
Ce médicament vétérinaire est irritant pour la peau et les yeux.

Ne pas laisser les chiens entrer en contact avec l’environnement aquatique pendant au moins 48 heures après le traitement afin d’éviter des effets indésirables sur les organismes aquatiques.

Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte
L’innocuité du médicament vétérinaire chez les femelles n'a pas été établie pendant la gestation et la lactation. L'utilisation du médicament vétérinaire chez les chiennes gestantes et allaitantes ou chez les chiens destinés à la reproduction doit être basée sur une évaluation bénéfice/ risque par le vétérinaire responsable.
Des études en laboratoire chez le rat et le lapin, avec chacune des substances actives, dinotéfurane, pyriproxyfène ou perméthrine, n'ont pas mis en évidence d'effets maternotoxiques, tératogènes ou fœtotoxiques.
Il a été montré que le dinotéfurane est excrété dans le lait.
L’un des excipients présents dans ce produit, le N-méthylpyrrolidone, a montré un effet tératogène chez l'animal de laboratoire.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgences, antidotes)
Excepté l'érythème et les modifications d’aspect des poils au point d'application, aucun effet indésirable n'a été observé chez les chiots sains âgés de 7 semaines, traités par voie topique 7 fois à 2 semaines d'intervalle et jusqu'à 5 fois la dose maximale recommandée.
Après ingestion accidentelle de la dose maximale recommandée, des vomissements, de la salivation et des diarrhées peuvent se produire, ces signes disparaissent sans traitement.

Propriétés environnementales
Le médicament vétérinaire ne doit pas entrer en contact avec les cours d'eau car cela pourrait mettre en danger les poissons et autres organismes aquatiques. Ne pas contaminer les étangs, les cours d’eau ou les fossés avec le médicament vétérinaire ou avec des conditionnements vides.

Présentation :
4 pipettes x 4,7 ml
Caractéristiques :
Marque Ceva
Catégorie Médicaments vétérinaires, Pipette anti puce et anti tique pour chiens
Prix 53,87 
Ceci est un médicament, pas d'utilisation prolongée sans avis médical, garder hors de portée des enfants, lire attentivement la notice. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. Si des Effets indésirables surviennent, prenez contact avec votre médecin.